Participez à l’enquête publique, sauvez le bois !

A quoi sert-elle ?

L’enquête publique permet aux promoteurs du projet (Ile-de-France Mobilités, RATP) de faire valider par une commission d’enquête composée de seulement 5 personnes, leur projet de prolongement de la ligne 1.
Il est évident que cette enquête publique n’est qu’un simulacre de démocratie. Elle n’a pour objectif que d’imposer un projet qui n’a pas été validé par la population car aucun élu n’a informé au préalable ses administrés quant à l’étendue des travaux dans le Bois et sa destruction irréversible.

Compte-tenu de cette enquête publique imposée de force, il est maintenant indispensable de faire entendre votre voix et celle des défenseurs de l’environnement. Les promoteurs du projet doivent comprendre qu’ils ne sont pas en terrain conquis et que la préservation du Bois de Vincennes (6 hectares à déclasser, déboisement de 20 000 m2, tranchée à ciel ouvert, destruction de la biodiversité et d’espèces protégées…) est une nécessité.
La charte de l’Environnement a valeur constitutionnelle.
Ils ne peuvent pas s’accaparer le Bois de Vincennes pour le bétonner et détruire ce poumon vert de l’Est Parisien si cher à tous.

Est-il encore temps de s’opposer à ce projet ?

Absolument ! Le moment le plus important pour s’y opposer, c’est maintenant ! Si le promoteur fait valider son projet, il pourra commencer les travaux. Il faut les arrêter maintenant !

Vous faites partie de ces milliers de franciliens qui découvrent ahuris l’étendue des dégâts à venir dans le Bois de Vincennes car les maires de Fontenay-sous-Bois et Vincennes en particulier n’ont évidemment jamais communiqué sur ce point particulier (sachant pertinemment que la population s’y opposerait).

Il faut donc montrer que vous êtes déterminés à préserver cet environnement, le Bois de Vincennes, poumon vert de l’Est Parisien, véritable forêt urbaine et jardin de ceux qui n’en ont pas !

En effet, si cette enquête publique est validée par le préfet d’Ile-de-France, les plans locaux d’urbanisme seront modifiés et les travaux pourront commencer : il faut absolument s’opposer à ce système inique.

Vous savez que l’étude d’impact (étude préalable à l’ouverture de l’enquête publique) n’a pas été faite correctement (les experts de l’Autorité Environnementale l’ont bien mis en évidence dans leur rapport) et pourtant l’enquête publique est imposée de force aux citoyens. Nous de devons pas nous laisser faire : chacun d’entre nous peut déposer un avis négatif sur le site internet de l’enquête publiqueNous serons des milliers à le faire et la commission d’enquête ne pourra pas nous ignorer. Rejoignez-nous pour protéger le patrimoine vivant !

Les dernières évaluations du projet sont calamiteuses : ce prolongement entraînerait une augmentation majeure des émissions de C02 (cf. documentation sur la page d’accueil) : destruction d’un Bois d’un côté pour une sur-production de C02 de l’autre : le monde à l’envers ! Ne les laissons pas faire.

Combien de temps dure t-elle ?

Elle se déroule du 31 janvier 2022 au 2 mars 2022.

Comment participer ?

Vous avez la possibilité de donner votre avis EN LIGNE.
Vous pouvez envoyer un mail à l’adresse suivante prolongement-ligne1-metro-val-de-fontenay@enquetepublique.net ou en vous rendant sur le site dédié (site internet pour participer à l’enquête publique). Tous les mails reçus avec avis négatif des citoyennes et citoyens seront comptabilisés : chaque avis compte ! Faites-vous respecter.
Votre opposition à ce projet fou doit être sans ambiguïté dans votre message pour qu’il soit comptabilisé correctement.
Le dossier d’enquête publique est publié sur le site internet.
Vous allez pouvoir laisser une contribution (avis) afin de faire connaître votre opposition au tracé actuel amputant irrémédiablement le Bois de Vincennes. Ainsi, vous pourrez pousser les promoteurs à revoir leur copie et les obliger à étudier un autre tracé et des alternatives (qui ne manquent pas !).

Plus le nombre de contributions/avis négatifs déposés sera élevé, plus votre voix portera et ce projet ne pourra être validé en l’état : il nous appartient d’obliger Ile-de-France Mobilités à respecter les citoyennes et citoyens en faisant une étude d’impact dans les règles de l’art. Celle qui a été réalisé a été bâclée : de nombreux éléments n’ont pas été étudiés (notamment environnementaux : cf. avis négatif de l’Autorité Environnementale), les risques géologiques (effondrement de terrain, pollution des nappes phréatiques, fissures irréversibles sur les immeubles et maisons) n’ont pas été correctement évalués et ont été volontairement sous-estimés et aucune alternative au déboisement majeur du Bois de Vincennes n’a été étudiée.

Vous pouvez également vous rendre sur les lieux de consultation du dossier d’enquête publique dans les différentes mairies (Paris 12, Vincennes, Fontenay-sous-Bois, Montreuil et Neuilly-Plaisance).

La réunion publique la plus importante, celle qui va permettre de défendre le Bois de Vincennes est prévue le mardi 15 février 2022 à 19h30 au gymnase Léo Lagrange situé 68 rue Eugène Martin à Fontenay-sous-Bois.

Nous y serons, rejoignez-nous pour faire entendre votre voix !

Que peut-on reprocher aux promoteurs du projet (RATP/Ile-de-France Mobilités)

Un certain nombre de points posent problème dans ce projet :

  • Le Bois de Vincennes est un espacé classé : notamment la lisière Nord où les promoteurs veulent faire sortir le tunnelier pour y creuser une tranchée à ciel ouvert sur 7200 m2 en face des habitations et de l’EHPAD Dame Blanche. Ils veulent ainsi déclasser 6 hectares de Bois.
  • Ils veulent installer un transformateur électrique à proximité de l’avenue de la Pépinière, en face de l’EHPAD : 7m de haut, 120 m2 de surface : un ouvrage en béton, disgracieux et émetteur d’ondes électromagnétiques.
  • L’utilisation d’un tunnel déjà existant sous la voirie publique (avenue de la pépinière) permettrait d’éviter de détruire une large partie du Bois ; cette alternative avait été discutée en 2006 mais abandonnée en 2021 pour des raisons fallacieuses : il faut obliger Ile-de-France Mobilités / RATP à retenir cette solution.
  • Ils souhaitent installer une bouche de ventilation (nid à particules fines) du métro à quelques mètres des habitations et de l’EHPAD : précisément à l’endroit où les enfants jouent le plus souvent (route du Donjon) dans le Bois de Vincennes : la pollution de l’air sera majeure dans un endroit très fréquenté par les familles !
  • Le creusement du tunnel dans le Bois aura pour conséquence la destruction totale des racines des arbres (chênes centenaires notamment) : le déboisement va être total et bien plus important que les chiffres qu’ils avancent.
  • L’avis négatif des experts de l’Autorité Environnementale est très clair : l’étude d’impact réalisée par les promoteurs (et soutenus par les élus qui n’ont pas informé de manière loyale les citoyens) est imprécise,
    ne respecte pas un certain nombre de dispositions du code de l’énergie et de l’environnement, souffre d’approximations ; pas d’évaluation des risques de pollution des nappes phréatiquesd’effondrement/glissement de terrain, notamment à Montreuil et Fontenay-sous-Bois (anciennes carrières de gypse = souterrain comme du gruyère) avec fissures sur les immeubles et les maisons… Il faut demander une nouvelle étude d’impact respectueuse des citoyens.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You May Also Like